Le papa et la grossesse

Car avant que tu ne naisses, je te parlais déjà.

Je ne sais pas comment les autres Papa ont vécu la grossesse de leur femme mais, pour moi, ce fut avant un immense point d’interrogation. Faute de pouvoir connaitre « pour de vrai » cela, en ma chair et en mon âme, je n’étais que questionnements, sourcils levés et grattages de tête incessants. Cependant, une chose bien précise m’a aidé à mieux comprendre et tout cela et, encore plus, m’a permis de communiquer avec toi, ô mon fils, avant que tu ne naisses : l’haptonomie !

Pensées de Papa

Bébé n’est plus, Petit Garçon s’en vient.

J’ai l’impression que c’était hier. Tout petit, il était blotti contre moi, fragile, délicat, menu. Ses yeux clos, ses poings serrés, je le tenais fort, encore tout étonné et remué par cette rencontre programmée neuf mois auparavant. Mon fils, ce petit bébé, était né la veille, et pendant cette première journée sur Terre, je découvre le bonheur du peau à peau et cette immense fierté teintée de peur qu’est la paternité et son appréhension.