Pensées de Papa

Once upon a Dad

Mon fils

 

Il était un père.
Il était un fils.
Il était une fois… la Vie.

Depuis maintenant un peu plus d’un an, je suis devenu Papa. Avec ma belle et douce #DeT, nous nous sommes lancés dans la plus vieille aventure du monde, celle qui s’écrit sans cesse, inlassable, depuis la Nuit des Temps.

Jour après jour, semaine après semaine, j’apprends à apprendre ce nouveau rôle endossé un soir de juillet 2015. Jour après jour, semaine après semaine, je découvre, encore et encore. Jour après jour, semaine après semaine, je chemine avec mon Fils sur les sentiers hasardeux qu’il nous fait emprunter au gré de ses progrès, de ses envies et de son caractère de Petit Homme. Jour après jour, semaine après semaine, j’avance un peu plus vers l’inconnu.

En vérité, je vous le dis : le bonheur se trouve dans un sourire, dans un rire, sur un visage apaisé, dans la sonorité d’un mot balbutié, dans la force d’une main serrée autour d’un pouce, dans la contemplation d’un bébé endormi au creux d’un bras, dans un échange gestuel informel, dans une caresse du bout des doigts. Il n’y a rien de plus beau au monde que de tenir fort contre soi son fils, de le sentir s’apaiser, se calmer, se reposer. Il n’y a rien de plus violent au monde que de sentir ses tripes se nouer au détour d’un pleur, d’une larme, d’un spasme. Il n’y a rien de plus vrai, de plus intègre, de plus absolu, de plus formel qu’un enfant.
Le plus beau de tous les voyages

 

Ce que je vis, aussi banal cela soit-il à dire, est unique et précieux, comme l’est chaque existence humaine. Probablement comme tous les autres Papa, je vois mon fils comme un joyau précieux qu’il faut protéger à tout prix et entourer d’amour, envers et contre-tout. J’essaie de lui donner le meilleur de moi-même, de m’en occuper du mieux que je le peux, visant à tendre vers une perfection terriblement indéfinie.

Du coup, ce que je souhaite faire, au travers de ces lignes et de ce blog, c’est raconter, sachant qu’écrire a toujours été une passion, devenue maintenant mon métier et que j’ai la chance inouïe de pouvoir vivre de cette passion, ce qui me permet de m’occuper de mon fils de chez moi  (Père au foyer 2.0 , un statut préparé, assumé et revendiqué). Pour autant, je ne sais pas encore vers quoi va réellement tendre ce nouveau lieu, quelles directions, quelles chemins, quelles voies il va emprunter. Tout ce que je sais, c’est que j’ai envie de vous parler des ces histoires du quotidien, des pensées, des réflexions du Papa que je suis et que j’aspire à être.

Aussi, si vous le voulez bien, nous pourrons explorer ces Terrae Incognite ensemble. Dans tous les cas, soyez les bienvenus ici.

Once upon a Dad : c’est parti !

2 pensées sur “Once upon a Dad”

  1. Suzel dit :

    Prem’s prem’s prem’s! Parce que je vais un peu changer le titre et dire que moi aussi Once upon a Mum <3 cette année 2015 aura été pour notre famille un apport de joie.
    La même année ! Qui l'eut cru ?!
    Je vous souhaite le meilleur.

    1. Cedric dit :

      Et bien je te souhaite le meilleur aussi (avec deux mois et demi de retard dans la réponse) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *