Pensées de Papa

Tout ce qui a changé

Deux ans. Quasiment 730 jours ou encore 17 320 heures passées sur cette Terre, à nos côtés, depuis que tu es arrivé, un soir de juillet et que tu as bouleversé, de la façon la plus absolue, nos vies. J’ai déjà parlé de ces changements, profonds, granitiques, qui ont suivi ta naissance. J’ai raconté mes peurs, mes joies, mes appréhensions et nos découvertes quotidiennes au fur et à mesure que se forme notre binôme : toi et moi, moi et toi.

Aujourd’hui, alors que tu dors du sommeil du Juste, je pense qu’il est temps de revenir sur ces changements, de les formaliser, de les coucher par écrit, en gardant en tête, sous forme de filigrane, cette interrogation majeure : « Qu’est-ce qui a donc vraiment changé pour moi, Cédric, jeune papa de 35 ans ? »

Pensées de Papa

Pourquoi vous ne verrez jamais (la tête de) mon fils en photo

Avant, c’était comme ça…

Je suis un enfant des années 80. Né en 1981, j’ai grandi en même temps que bon nombre de technologies. J’ai connu le Minitel, le répondeur, le walkman et les premières consoles de jeu portables, de la Game Boy à la Game Gear en passant par la Lynx.

Ce que j’ai connu aussi, et dont je garde un souvenir merveilleux, c’est le pouvoir magique des photos. A l’époque, la photo possédait un caractère quasiment sacré. Je me souviens de mes yeux rivés sur l’appareil de mon père et du petit bruit de déclencheur qui m’enchantait. Je me souviens – aussi – de l’attente exaspérante qui suivait le développement. Et, surtout, quel plaisir de découvrir enfin le résultat de nos poses, de sourires, de nos yeux tournés vers l’objectif !

Pensées de Papa

Distributeur de bonheur

C’est une situation qui arrive souvent. Nous sommes dans un transport en commun quelconque : avion, bus, métro. Tu es assis sur mes genoux, sorti pour quelques minutes de ta poussette. Au début, tu observes. Puis, comme un pêcheur, tu lances ton filet dans la foule et tu regardes ce que tu as attrapé : un mouvement, un regard, des yeux curieux. Et c’est alors que tout commence…

Pensées de Papa

Parlez-vous Bébé ?

Ça commence un jour avec quelques babillements étranges. Des sons louches, aigus et distordus. Ça continue ensuite par des onomatopées, des sonorités bancales, tantôt joyeuses, tantôt interrogatives, tantôt pleurnichardes mais toujours pleine de vie. Ensuite vient le temps des constructions plus alambiquées, audacieuses, incertaines. Et toujours, au bout du compte, cette volonté unique : COMMUNIQUER !

Pensées de Papa

Bébé n’est plus, Petit Garçon s’en vient.

J’ai l’impression que c’était hier. Tout petit, il était blotti contre moi, fragile, délicat, menu. Ses yeux clos, ses poings serrés, je le tenais fort, encore tout étonné et remué par cette rencontre programmée neuf mois auparavant. Mon fils, ce petit bébé, était né la veille, et pendant cette première journée sur Terre, je découvre le bonheur du peau à peau et cette immense fierté teintée de peur qu’est la paternité et son appréhension.

Pensées de Papa

Être père

 

Doucement, Petit Homme vient de s’endormir dans mes bras, après avoir été bercé doucement, comme je sais qu’il l’aime. Auparavant, nous avons mangé, joué et fait ces mille et une choses qui font de chaque jour une étape différente sur nos chemins respectifs. Tandis qu’il dort, le poing serré et la respiration tranquille, je prends le temps de souffler et de réfléchir sur le chemin parcouru depuis sa naissance. J’observe – comme je le peux – le papa que je suis aujourd’hui, celui que j’étais hier et celui que je voudrais être demain, après-demain et dans les années à venir. Être père : quelle aventure !

Pensées de Papa

Once upon a Dad

Mon fils

 

Il était un père.
Il était un fils.
Il était une fois… la Vie.

Depuis maintenant un peu plus d’un an, je suis devenu Papa. Avec ma belle et douce #DeT, nous nous sommes lancés dans la plus vieille aventure du monde, celle qui s’écrit sans cesse, inlassable, depuis la Nuit des Temps.